Menu

  • collapseDeutsch (439)
  • collapseEnglish (63)
  • expandEspañol (65)
  • collapseFrançais (75)
  • expandItaliano (33)
  • expandNederlands (28)
  • expandOther Languages (8)
  • expandTürkçe (60)
  • expandРусский (20)

Le système impérialiste mondial est la cause de la 'migration moderne des peuples'!

Mai 1991 / En français juillet 1993

Le système impérialiste mondial est la cause de la 'migration moderne des peuples'!

Le système impérialiste mondial est la cause de la ‘migration moderne des peuples’!
Mai 1991 / En français juillet 1993
La situation allemande en 1991: Déportation de persécutés politiques aux frontières, entassement de demandeurs d’asile dans des camps, attentats incendiaires contre des “foyers de réfugiés”, exploitation et asservissement des ouvrières et des ouvriers d’autres pays, “comités de citoyens” et “comités de defence” contre “trop d’étrangers”, attaques du genre pogrome contre des demandeurs d’asile, contre des collègues d’autres pays. Le chauvinisme et le racisme allemand, la tradition ininterrompue du fascisme Nazi portent leurfruifs empoisonnés!
Il est indéniable que les impérialistes ouest/0llemands ont réussi à implanter le poison de la présomption, du chauvinisme et du racisme allemands dans les têtes d’une grande partie des travailleurs, des ouvrières et des ouvriers en Allemagne de l’ouest. Ce poison leur sert à camoufler les conditions de pouvoir, à détourner l’attention des vrais responsables des crises économiques, du chômage, du manque de logements, de l’appauvrissement, de la fai m, de la misère et des guerres en créant des ‘ ‘boucs émissaires’ ‘. Et c’est l’impérialisme ouest/0llemand lui-même, qui est en grande partie responsable du fait que tant d’hommes et de femmes soient obligés de quitter leur pays, pour cherdier une protection contre la persécution politique, ou pour porter sur le marché la seule chose qui leur appartienne, leur unique “marchandise”: leur force de travail, pour se préserver et préserver leurs familles de la famine!
Au fait du chômage grandissant non seulement en Europe de l’est et en Union Soviétique, mais aussi dans d’autres pays d’Europe, c’est en réalité îedébut d’une migration de peuples comprenant des centaines de milliers de gens à la recherche d’un travail qui se mettent en marche. Une migration de gens qui, selon les lots capitalistes de “l’économie de marché”, c’està-dire selon les lois du profit, de l’offre et de la demande, doivent laisser leur foyers derrière eux etse mettre enroute avec leurs familles- en n’étant parfois même pas équipés du minimum nécessaire – pour chercher du travail ici en Allemagne de l’ouest.
Les causes de ce processus de migration de peuples à une nouvelle échelle ne sont certainement pas seulement liées à l’aggravement dramatique de la situation en Europe de l’est et en Union Soviétique. Elles ne sont pas seulement liées à l’effondrement de tels régimes qui prétendaient être ‘ ‘socialistes”, mats qui faisaient en réalité depuis des dixaïnes d’années une politique dirigée contre leur propre peuple, contre la classe ouvrière de leur propre pays. Une politique qui, sous l’enseigne du “socialisme”, servait à défendre le pouvoir d’une “nouvelle bourgeoisie”. Les causes en sont bien plus profondes, elles s’expliquent par le système impérialiste lui-même.
Le capitalisme est international. Les ouvrières et ouvriers doivent vendre leur force de travail comme marchandise, la mettre en vente sur le “marché du travail”. Ils cherchent du travail là où leur force de travail est ou semble être le mieux payée. La faim et des conditions de vie extrêmement misérables sont des raisons essentielles pour proposer et vendre leur force de travail, leur seule propriété, à l’extérieur du propre pays, sur le marché dans d’autres pays.
Sous l’impérialisme, le stade le plus élevé du capitalisme, où une poignée de grandes puissances se sont partagé te monde, de telles conditions de vie misérables sont la règle dans les pays qu’elles exploitent et qu’elles répriment.
C’est le résultat inévitable du pillage impérialiste des colonies et des pays dépendants, de l’extorquau’on par les impérialistes d’un surplus de profits gigantesque aux travailleurs de ces pays.
Alors que dans les années 60et 70 la main d’oeuvre ‘ ‘recrutée’ ‘ venait avant tout de l’Europe du sud et du sudest et de la Turquie vers l’Allemagne de l’ouest, on peut maintenant constater une immigration renforcée de l’Europe de l’est, mais aussi de l’Asie et de l’Afrique.
Les impérialistes ouest/0llemands se servent consciemment de ces développements de la migration des peuples:

• Ils produisent une armée de reserve industrielle, une année de main-d’oeuvre “voulanttravailler”,quiest obligee de se vendre pour des salaires de famine et dans les conditions les plus misérables. En renvoyant à ce “potentiel”, les capitalistes essayent de peser sur les salaires et de détériorer les conditions de travail.

• Finalement, les impérialistes ouest/0llemands attisent le nationalisme et le chauvinisme, cxiiem les ouvriè res et les ouvriers des différents pays les uns et les unes(…)

Comments are closed.