Menu

  • collapseDeutsch (439)
  • collapseEnglish (63)
  • expandEspañol (65)
  • collapseFrançais (75)
  • expandItaliano (33)
  • expandNederlands (28)
  • expandOther Languages (8)
  • expandTürkçe (60)
  • expandРусский (20)

Le révisionnisme moderne est et reste le danger principal!

fr-bul-2005-01

Le révisionnisme moderne est et reste le danger principal!

Le révisionnisme moderne est et reste le danger principal!
“Dans la situation actuelle, ilnya pratiquement rien qui n’existe pas.- des groupes anarchistes comme certaines parties de la FA U propagent Staline, (il existe tout à coup aussi des communistes “autonome’), mais ils refusent la dictature du prolétariat et le parti communiste et reforment ensuite des coalitions avec des groupes trotskistes. Les groupes tels que le MLPD énervent non seulement par leur voix pénétrante qui est proportionnellement inverse aux déclarations à teneur communiste mais ils utilisent également des thèses sur le “peuple” (comme il a lutté avant 1949 comme pauvre masse laborieuse ) de, façons vulgaire et nationaliste pour courir, de, façon honteuse, derrière les plus misérables habitudes dans le “peuple allemand” jusqu’à “Helau MLPD”. Les groupes tels que le DKP et la “Plate-forme communiste du PDS” mais aussi le “KPDOst Rote Fahne” parlent tout à coup de révisionnisme et, ce faisant, ne parlent même pas d’eux-mêmes comme s’ils n’avaient jamais eu à faire avec Khrouchtchev, Brejnev, Ulbricht et Honecker.
Et ainsi comme ils tous ont plus ou moins choisi la “voie pacifique” contre l’Etat allemand et les ennemies de classe, tous ces groupes sont tout à coup “pacifiques” les uns envers les autres, se rencontrent à l’occasion de “tables rondes” et mijotent des “alliances électorales” et jurent sur “l’unité”. Et comme on est en plein pacifisme, viennent s y ajouter également des groupes étant en réalité révisionnistes tels que “Arbeiterbund” ou le “Roter Morgen” du KPD et bien d’autres qui oublient tout ce qui a été dit sur le révisionnisme et essaient sans programme communiste et sans stratégie communiste de cimenter de façon tactique “l’unité des communistes”.
Par la suite, les thèses sont rendues en intégralité.
Thèse contre le révisionnisme moderne /, Genèse et première apparition du révisionnisme moderne m L’histoire du mouvement communiste depuis Marx et Engels est également l’histoire de la lutte contre les courants opportunistes.
A l’époque de Maux et d’Engels, la lutte contre l’anarchisme et l’opportunisme de droite de Bakounine et de Proudhon jusqu’à Lassalle et Bernstein. Du vivant de Lénine et de Staline jusqu’au début de la deuxième guerre mondiale, la lutte contre soi-même en tant que renégats prétendument marxistes de Kautsky à Boukharine en passant par Trotski.
Par révisionnisme moderne contrairement à ces courants, nous désignons la révision des principes fondamentaux du communisme scientifique après 1945.
■ Les forces et les personnes se désignant comme communistes ne sont pas toutes communistes.
Même les forces qui s’appuient sur Marx, Engels, Lénine et Staline ne le font probablement que par simple manoeuvre de duperie pour justement faire avancer la révision des points principaux du communisme scientifique.
Aujourd’hui, les révisionnistes modernes ont une longue genèse, de la référence à Marx jusqu’à l’altération de ses pensées essentielles en passant par Bernstein et Kautsky au moment de la IIe Internationale jusqu’aux variantes du révisionnisme moderne après la victoire des forces de la Coalition Anti-Hitlé-(…)

Comments are closed.