Menu

  • collapseDeutsch (439)
  • collapseEnglish (63)
  • expandEspañol (65)
  • collapseFrançais (75)
  • expandItaliano (33)
  • expandNederlands (28)
  • expandOther Languages (8)
  • expandTürkçe (60)
  • expandРусский (20)

Sur la prétendue «question de la violence»

Sur la base des discussions qui ont eu lieu après les échauffourées de Rostock, le tract de juillet/août 2007 aborde les thèmes suivants:

Une discussion nécessaire:
Sur la prétendue « question de la violence »

Après le 2 juin 2007 à Rostock, un débat passionné s’est enflammé qui a trouvé son point culminant dans la prétendue « question de la violence ». Les politiciens et les médias bourgeois ainsi que les pseudo-gauchistes vendus et les indécis professionnels ont couvert les forces militantes, démocratiques et révolutionnaires de souillures et de propos orduriers. Ils suivent tous dans le fond un seul et même objectif, éviter une critique radicale de l’impérialisme.

Dans ce débat il existe des points de depart positi vs et il s’agit de les poursiuvre avec l’objectif d’un éclairissement plus profond et plus fondamentalement de la « question de la violence », pour résister à la pression impérialiste et pour prendre l’offensive idéologiquement et à des fins de propagande pour l’objectif fondamentale de la destruction de l’impérialisme allemand par la voie de mise en place du communisme.

Comments are closed.