Menu

  • collapseDeutsch (439)
  • collapseEnglish (63)
  • expandEspañol (65)
  • collapseFrançais (75)
  • expandItaliano (33)
  • expandNederlands (28)
  • expandOther Languages (8)
  • expandTürkçe (60)
  • expandРусский (20)

A propos de la déclaration de la RAF du 10 avril 1992

_Juin 1992 / En français juillet 1993

A propos de la déclaration de la RAF du 10 avril 1992

A propos de la déclaration de la RAF du 10 avril 1992
_Juin 1992 / En français juillet 1993
Combattre le chemin menant à la résignation!
La presse de l’impérialisme ouest/0llemand commentait Uya peu avec grande satisfaction la déclaration delà “Fraction Armée Rouge” (RAF) sur un “renoncement àia violence” pour le moment Après plus de 20 ans de pressions effroyables faites sur la RAF – à l’intérieur et à l’extérieur des prisons de l’impérialisme ouest/0llemand -, après que plus d’une douzaine de cadre de la RAF soient tombés au cours de cette Iutte,après que les conditions dans les prisons aient été toujours plus détériorées, que lasituation des camarades en prison ayant survécu ait été rendue toujours plus critique depuis les années 70, l’impérialisme ouest/0llemand présente maintenant comme “réussite” de sa politique: une déclaration de la RAF dans laquelle il est essayé de passer un “marché” avec les guetdardes représentants de l’impérialisme ouest/0llemand, au lieu de corriger les erreurs de manière autocritique en prenant une attitude révolutionnaire à fond ou au moins de créer une véritable disposition à la discussion chez tous et toutes les camarades.
Les fondateurs et les fondatrices de la RAF avaient beaucoup d’idées erronées et catastrophaies en tête, mais étaient au clair sur un point, moins en théorie qu’avant tout dans la pratique:
Cet Etat de l’impérialisme ouest/0llemand n’est pas reformable, n ‘estpas une installation avec quelques défauts mais au fond nécessaire qu’ils ‘agisse de perfectionner, mais est au contraire la machinerie armée meurtrière et sans scrupules de l’impérialisme ouest/0llemand, contre laquelle il/0ut lutter par la violence des armes et sans illusions, qui doit être détruite.
Cette déclaration de guerre sans compromis faite à l’impérialisme ouest/0llemand, !a preuve fournie dans la pratique qu’il était possible de travailler de façon organisée, coDspirative et illégale et d’attaquer cene machinerie étatique semblant toute puissante, ce furent ces expériences gagnées par ia RAF qui lui amenèrent la svrnpathie de tous et de toutes les révolutionnaires – même par delà de sérieuse différences sur la ligne idéologique et politique Mais il n’est presque rien resté de cette attitude révolutionnaire correcte chez les derniers restes actuels de ta RAF. Ce qui dépasse, ce sont les différents signes sûrs d’une ligne capitularde et opportunistes.
Pas de but clair donné à la lutte révolutionnaire Bien entendu, il est vrai qu’une clarete de programme fut toujours déjà un “bien de pénurie” chez les camarades de la RAF.
Maisonpeuttoutde même lireàtravers les documents et les déclarations de la Frac tion Armée Rouge des premières années qu’elle s’orrientait vers l’armée rouge du temps de Lénine et de Staline, vers l’armée rouge dinrigée par lePC deChine. Même si elle s’orientait malheureusement plus au nom glorieux de ces grands exemptes qu’à leur lune, qu’à leur iîgne politique et mili taire -tout de même!-, ia dictature du prolé tariat, la destruction du vieil appareil d’Etat, le but d’une société communiste libre de toute domination n’étaient pas des mots in connus pour la RAF. Ces idéaux étaient plus ou moins clairement- des points cen traux proclamés dans ¡es documents de la(…)

Comments are closed.